Du spermatozoïde à l'oeuf

1 - Les organes génitaux des volailles -

La volaille n'a qu'un seul orifice appelé cloaque. C'est l'orifice commun des appareils digestif, urinaire et génital.

1.1 - Le coq :
Chez le mâle oiseau, les testicules sont internes, situés de chaque coté de la colonne vertébrale, entre les reins et les poumons.
Un canal déférent part de chacun des testicules et permet d'amener les spermatozoïdes dans la partie supérieure du cloaque, au niveau de l'organe copulateur. La production de sperme est influencée par les saisons ; elle est maximale en avril-mai et minimale en septembre-octobre.




Le phallus est dit vestigial chez le coq.

L'apparition des premiers spermatozoïdes chez le coq se fait vers l'âge de 10 semaines et la maturation sexuelle (fin de la croissance pondérale des testicules) à l'âge de 20 semaines.


 


1.2 - La poule :
L'appareil reproducteur des volailles femelles adultes est dit " impair " car seuls l'ovaire et l'oviducte gauches existent généralement.

A l'éclosion, chez le poussin, l'ovaire pèse 0,3gr.
Quand la poulette a 12 semaines, l'ovaire mesure 1,5 cm et pèse 5g.
Pendant les trois semaines qui précèdent la maturité sexuelle de la poule, avant la ponte de son premier oeuf, l'ovaire passe de 5g à 60 g !

L'ovaire adulte se situe dans la partie supérieure de la cavité abdominale.
Il s'appuie sur le rein et le poumon.
Il a l'apparence d'une grappe, du fait de la présence des follicules (base du jaune d'oeuf) et du développement de sept à dix gros follicules contenant chacun un jaune d'oeuf en phase d'accroissement.
Ces follicules sont comptés depuis la naissance de la poulette.
En naissant, une poule à une capacité folliculaire déterminée, elle ne vous pondra pas un oeuf de plus ! 

Il n'y a qu'un oviducte, tube étroit de couleur rose pâle, allant de l'ovaire au cloaque (longueur 70 cm).
L'oviducte est le canal dans lequel évolue le jaune d'oeuf vers le cloaque.





2 - L'accouplement -

Chez le coq, il n'y a donc pas d'intromission, la copulation se fait par contact des cloaques mâle et femelle.
Les organes sexuels sont donc différents de ceux des mammifères, l'accouplement se fait par accolement des cloaques, et le mâle émet le sperme qui est projeté dans le cloaque de la femelle.

accouplement

 

Le sexe du poussin est déterminé avant l'ovulation de la poule, et non par le gamète mâle du coq après fécondation : 

Le sexe du poussin est déterminé d'après le sexe hétérogamétique de la poule.
Explication :
La poule produit donc des gamètes différents, certains avec des chromosomes X et d'autres avec des chromosomes Y. 

C'est donc la poule qui va déterminer le sexe du poussin.


Contrairement aux humains où c'est l'homme qui détermine le sexe de l'enfant.

3- fécondation

3.1 - Fécondation des oeufs de la poule -

Une ovule arrive régulièrement dans un long tube : l'oviducte. 
Les spermatozoïdes peuvent vivre 15 jours dans une réserve située près du cloaque de la poule. Ils mettent un jour pour remonter de la réserve vers l'ovule. 

Source INRA :
La libération des spermatozoïdes semble assurée par la simple dilatation mécanique provoquée par l'arrivée du jaune.

 


Quand l'ovule est fécondé, il continue sa migration dans l'oviducte. 
Alors se forme un germe qui donnera le poussin. 
L'oeuf ainsi formé se recouvre alors du blanc puis de deux peaux très fines et enfin de la coquille. 
L'oeuf arrive alors dans le cloaque puis il est pondu par la poule 20h après la fécondation.

La coquille de l'oeuf va se former dans l'utérus. 

Lors de la formation de la coquille de l'oeuf, la poule a besoin de calcium.

La source immédiate du calcium est le sang.
La seule source réelle à moyen et long terme est constituée par le calcium apporté par l'aliment.
Lorsque la poule reçoit à volonté un aliment complet, elle en consomme davantage les jours où elle forme un œuf (10 à 15g soit 10%).

Si le calcium est apporté séparément du reste de la ration (exemple : coquilles d'huîtres), la consommation de l'aliment de base ne varie plus, en revanche, celle du calcium s'accroît de 40% durant les jours avec formation de coquille.

Source INRA


La poule dort la nuit pendant la formation de la coquille.
Il faut donc veiller à ce qu'elle ne s'endorme pas le ventre vide et que son alimentation soit assez riche en calcium.

 



3.2 - Non fécondation des oeufs de poule -
Bien sûr, l'oeuf de poule peut ne pas être fécondé, il est pondu quand même. Je dirai même que nous mangeons beaucoup d'oeufs de poule non fécondés !

3.3 - La ponte -

En général, la poule se redresse pour pondre son oeuf. Celle-ci émet un bruit caractéristique qu'elle ne fait qu'à ce moment-là.  




Les heures de ponte dans une journée :



La poule pond régulièrement une série d'œufs puis s'accorde régulièrement une pause puis reprend. Avec l'âge de la poule, les séries d'œufs sont raccourcies et les pauses allongées.
La ponte de la poule s'étend sur un cycle long de 40 à 50 semaines.

4 - diverses influences sur la reproductionles

4.1 - saisons

La production de sperme chez le coq est influencée par les saisons ; elle est maximale en avril-mai et minimale en septembre-octobre.

 

4.2 - la lumière reçue

Les oiseaux, notamment les volailles, sont très sensibles à la lumière qui exerce un certain contrôle sur leur reproduction. Ainsi :

- la lumière
 stimule la fonction sexuelle et contrôle le cycle reproducteur et hormonal par le biais de la photopériodicité,

- l’allongement de la période lumineuse fait 
augmenter le volume des gonades de l’appareil reproducteur,

- l’alternance jour-nuit joue également un rôle dans le
 rapprochement des mâles et femelles,

- la lumière est généralement perçue au niveau des organes visuels des oiseaux (sur la rétine principalement) où les radiations jaune-orangées sont mieux perçues que les autres,

- chez les Gallinacées, la lumière suit une voie trans-crânienne et est captée par l’hypothalamus.

Remarque :
La poule et tous les oiseaux sont pratiquement aveugles pour le BLEU.


4.3 - température de conservtion des oeufs

En tous cas, d'après la Fondation Agrosima, groupe de chercheurs néerlandais, la température de conservation des oeufs à couver doit se situerentre 10 et 16 °. Au déla de 20 ° ils ne conserveraient pas aussi bien leur fertilité au délà de 3 jours.

Et, les oeufs conservés dans ces conditions de température, doivent être placés pendant au moins 12 heures dans une pièce à 21-25 ° avant d'être mis en couveuse.

L'hygrométrie conseillée pendant la période de stockage serait de 70 à 85 % mais pas plus. Certainement plus difficile à maîtriser selon les endroits et saisons, et peut-être moins grave avec des oeufs Marans compte tenu de la solidité des coquilles ? Ceci dit, et afin d'éviter toute confusion technique, il est bien préconisé par ailleurs dans le même document, des taux d'hygrométrie inférieurs à 70 % avant la période d'éclosion en incubateur.

Autre proposition : 
Conserver les oeufs dans une cave.

Conserver des oeufs en vue d'une incubation dans les 8 jours : 

Pointe en bas, chambre à air donc en haut 10 à 16°C  

Conserver des oeufs en vue d'une incubation dans 20 jours :
Pointe en haut, chambre à air donc en bas 10°C  


source : forum du "MCF - Marans Club de France"

6 votes. Moyenne 4.00 sur 5.